Recherche et sauvetage

Recherche et sauvetage

Défi

Dans le domaine de la sécurité maritime, les incidents d'homme à la mer représentent un défi critique, exigeant des mécanismes de réponse rapides et efficaces pour assurer la survie des personnes en détresse. Le temps est un facteur essentiel dans les scénarios d'homme à la mer, car une personne peut perdre connaissance dans l'eau en quelques minutes, ce qui souligne le besoin urgent de systèmes capables d'alerter rapidement les équipes de secours et de fournir des coordonnées de géolocalisation précises, ainsi que l'équipement de sauvetage essentiel.

La durée d'immersion des victimes de MOB est un facteur décisif dans les opérations de recherche et de sauvetage (SAR), les taux de survie diminuant rapidement au-delà de quelques minutes. Les statistiques révèlent que les personnes qui survivent intactes ou avec de légères lésions neurologiques ont généralement une durée d'immersion inférieure à 5 minutes, tandis que les victimes qui ne survivent pas ont une durée moyenne d'environ 16 minutes. Toutefois, la présence d'un dispositif de flottaison augmente considérablement les chances de survie, les victimes équipées d'un tel dispositif ayant 80 % de chances supplémentaires de survivre, en particulier dans la fenêtre critique des 2 à 4 heures suivant la submersion.

Compte tenu de la sensibilité au temps inhérente aux incidents de MOB, les efforts de sauvetage doivent être rapides et bien coordonnés. La vitesse de croisière moyenne des navires étant comprise entre 18 et 20 nœuds (10 m/s), les sauveteurs disposent de moins d'une minute pour localiser et secourir un MOB si l'alerte est donnée immédiatement après l'incident. Ne pas le faire peut avoir des conséquences désastreuses, comme en témoigne le nombre stupéfiant de noyades mortelles signalées chaque année, qu'il s'agisse d'accidents de navigation ou d'incidents non liés à la navigation.

Les opérations de recherche et de sauvetage sont d'une ampleur considérable et mobilisent des ressources importantes en termes de personnel, d'aéronefs et de navires. Par exemple, une seule opération de recherche d'une personne disparue peut nécessiter le déploiement de plusieurs avions et de dizaines de navires, avec des coûts associés atteignant des millions d'euros par incident. Une fois cumulés, ces coûts contribuent de manière significative à la charge financière totale des noyades, ce qui souligne la nécessité de trouver des solutions innovantes pour améliorer les capacités de détection et de sauvetage des MOB.

Solution

Le système révolutionnaire d'Upteko répond à ce besoin pressant en tirant parti d'une technologie de pointe pour calculer la position des personnes tombées à la mer. Intégrée à notre système de drone polyvalent, cette solution utilise les données du signal AIS du navire, notamment la vitesse, la direction du vent, les courants sous-marins et la trajectoire de navigation, pour déterminer avec précision la direction et la distance de la personne tombée à la mer. Notre système de drone peut être déployé rapidement et, équipé de capteurs RVB et thermiques, le MOB peut être rapidement localisé avec des coordonnées précises et peut donc être secouru.

En conclusion

Cette intégration transparente de la technologie des drones offre un avantage significatif dans les opérations de sauvetage MOB, en particulier dans des conditions de faible visibilité comme la nuit, où les méthodes traditionnelles de visibilité directe peuvent s'avérer inefficaces. En permettant des actions de réponse rapides et ciblées, la solution d'Upteko améliore la sécurité et l'efficacité des opérations SAR, sauvant ainsi des vies et réduisant l'impact économique des incidents MOB sur l'industrie maritime.